Les visites scolaires des expositions se font sur rendez-vous, elles sont adaptées des plus petits aux plus grands et durent en,moyenne 1 heure, parfois accompagnées par une activité créative.


Une rencontre avec les enseignants est organisée au mois de septembre pour présenter la programmation sur l’année scolaire.

Les expositions servent de support à une thématique artistique proposée aux élèves, développant leur sens critique.

Le GAC et les enseignants s’organisent pour que les élèves puissent visiter les expositions, parfois en présence de l’artiste.

Chaque vendredi suivant l’ouverture de l’exposition, une visite spécifique est organisée pour les enseignants. Animée par le professeur relais et la coordinatrice, cette visite permet aux enseignants de se familiariser avec

l’oeuvre / l’exposition et de commencer un travail avec leurs élèves.

C’est également le moment où les enseignants s’inscrivent pour les visites avec leur classe.

Le professeur relais réalise un dossier pédagogique mettant en avant les pistes de travail selon le cycle. Le dossier est communiqué aux enseignants et mis en ligne sur le site de la DAAC de Grenoble.

 


Fiche de présentation et pistes d'exploitation pédagogique

Johnny LEBIGOT
Exposition du 16 mars au 14 avril 2019

 


Johnny LEBIGOT travaillera en collaboration étroite avec le metteur en scène Éric MASSÉ pour une pièce de théâtre intitulée « De l'Eve à l'eau » qui sera présentée à la même période au Théâtre d'Annonay. L'artiste prendra en charge la scénographie de ce spectacle. Directement en écho avec cette collaboration, il s'appuiera sur les ressources spécifiques du territoire annonéen: le papier
Canson et le façonnement de la pâte à papier, l'invention de la Montgolfière et l'activité industrielle des tanneries.
Autant d'éléments pour faire émerger une oeuvre qui prendra la forme d'une grande installation déployée dans les espaces du GAC.
Johnny LEBIGOT récolte des éléments dans la nature et en propose des accrochages théâtraux, des mises en scène ou installations qui éveillent l'imaginaire des spectateurs. Pris indépendamment, chacun de ces objets n'est finalement qu'un fragment de réalité ordinaire. Mais
conjugués, agencés et orchestrés par la lumière (réalisée par Yohan Tivoli), ces éléments collectés sont autant de personnages potentiels qui vibrent d'une énergie narrative.
Des êtres chimériques s’éveillent dans l’assemblage de bribes, d’éléments résiduels ; autant de mondes qui habiteront les espaces et évoqueront tout un territoire.
Démarche : raconter dans/par l'espace, scénographies d'objets et d'éléments divers, hétérogènes. (cf. Notions d'hétérogénéité et cohérence plastiques).
Il est possible de mettre en situation une réflexion sur l'objet et ses différents statuts. Le prélèvement, le résidu peut bénéficier d'une deuxième vie en s'appropriant l'espace en interaction avec d'autres éléments :
– comment donner vie à l'insignifiant ?
– Comment générer du narratif à partir de fragments ?
– Quelles sont les occurrences possibles de l'objet dans une oeuvre d'art ?
Distribuer des éléments divers dans l'espace peut constituer un mode d'expression et de narration. C'est aussi tirer partie des potentialités du lieu d'inscription de l'oeuvre : qualité des espaces, analyse des lieux (luminosités, passages, ouvertures, cloisons/ruptures...). Récolter des éléments naturels, insignifiants peuvent prendre une toute autre dimension dans l'agencement.
Élaboration d'un théâtre d'objets : mettre en situation, créer une situation narrative à partir de fragments, d'objets (intègres ou non), de résidus.
Mise en scène, scénographie. OEuvre à l'espace, l'oeuvre dans l'espace.
Quels sont les enjeux de la présentation et comment faire de celle-ci un questionnement artistique à part entière ?
Liens aux programmes d'arts plastiques :
La question de la présentation : l'aspect matériel de la présentation et les espaces de présentation de l'oeuvre. (Cycle 3 , 4 et terminale option facultative).
Le cheminement de l'oeuvre, son ancrage dans un territoire donné (le territoire comme substrat de l'oeuvre), la mise en place de la démarche artistique (en collaboration). cf. Terminale option de spécialité « L'oeuvre ».
Partir d'un travail collaboratif pour édifier une démarche artistique propre (implication de l'artiste dans le spectacle d'Éric MASSÉ et exposition monographique au GAC)..
L'espace du sensible, relation de l'oeuvre au spectateur (tous cycles).
L'oeuvre dans l'espace, l'oeuvre à l'espace.
L'objet et la narration, l'objet et son statut, détournements d'objets (tous cycles)

 

Quelques références possibles :
Cornelia PARKER ; Sarah SZE, Christian BOLTANSKI, Théâtres d'ombres, 1985-1990 ; Yuko MOHRI, Pleated Image, 2016 / Moré Moré [Leaky] : The Falling Water Given #4-6. Katja NOVITSKOVA, Baby swing sculpture ; Mars planet ctout sculpture, 2015. Emmanuel LAINÉ ; Lai CHIH-SHENG ; Mike NELSON, A7 (Route du soleil).